Classique du parcours scolaire français, le Bac Littéraire, ou Bac L, est souvent opposé au Baccalauréat scientifique tant en termes de contenu, que de programme et de débouchés. Le profil des candidats est lui aussi très différent. Le point sur un choix important dans la vie de chaque étudiant quand arrive le moment de sélectionner sa voie.

bac littéraire

Le Bac L, pour qui ?

Le Bac L se destine avant tout aux étudiants ayant des compétences ou un goût prononcé pour la littérature, les langues étrangères, les sciences sociales, l’histoire et la géographie.

Il nécessite un bon esprit de synthèse, et une expression écrite correcte, qui n’aura de cesse de s’améliorer avec la pratique tout au cours du cursus.

Le goût de la lecture est un avantage, voire un prérequis, car le programme contient un bon nombre d’ouvrages dont la lecture et l’analyse sont obligatoires. À ce titre, posséder un esprit critique et ne pas avoir peur de donner son opinion sur un sujet, son ressenti sur un livre… sera un avantage indéniable pour se sentir à l’aise et se démarquer. On y accède facilement après une seconde générale ou technologique.

Le Bac L, quel programme ?

Le programme de l’enseignement littéraire est découpé en trois catégories:

Une partie commune, composée de cours de: français, langues vivantes 1 et 2, sport, et éducation civique, dont le taux horaire varie selon que l’on étudie en 1re ou en Terminale.

Une partie spécifique au programme de laquelle on retrouve : la littérature française et étrangère en version originale, l’histoire géographie, la philosophie, et les sciences sociales. Ce sont ces matières qui auront le plus gros coefficient lors de l’examen, et donc le plus de poids dans la réussite de celui-ci.

Une partie facultative, dont les matières dépendent du lycée.

L’examen se déroule sur deux années, et porte sur une dizaine de matières, certaines comportant à la fois une partie orale et une partie écrite. D’où la nécessité pour les étudiants de soigner leur élocution, leur culture personnelle, et leur maîtrise de soi face à un public.

Le Bac L, quelle suite envisager ?

Le Bac L n’ouvre pas directement la voie vers un métier dans la vie active. Il est une première étape indispensable à la poursuite d’un enseignement supérieur à l’université, dans des spécialités qui nécessitent un bagage littéraire. A savoir des DUT, Deug, Licence et Master dans des domaines tels que la littérature, la traduction, l’interprétariat, le journalisme…

C’est aussi un prérequis essentiel à la préparation aux grandes écoles comme St Cyr, l’école normale supérieure, ou les écoles de commerce.

Ces études offrent donc des débouchés vers des métiers tels que journaliste, rédacteur, bibliothécaire, conservateur… Mais aussi tous les métiers liés à l’art, la recherche, l’étude des civilisations…

D’une manière plus générale, il est accepté pour toutes les études concernant l’art, le marketing, le tourisme, la culture, et bien entendu la fonction publique.